Surma, découverte ce matin

Une nouvelle façon de chroniquer

 

J’épluche mes mails comme tous les matins, avec cette fois une idée en tête. Celle d’un nouveau format de posts bien plus à chaud que d’habitude : partager un coup de coeur du matin. Il faudrait que j’essaie de rendre ce rendez-vous au minimum hebdomadaire et surtout intéressant ! Je reçois des dizaines de mails avec des noms inconnus au quotidien, et souvent ça part dans la corbeille car je n’ai très peu de temps et ai pour habitude d’en être déçue. En choisir un qui m’interpelle pour n’importe laquelle des raisons sera, je pense, une bonne solution pour remédier au problème. Attendez-vous par contre à de l’écriture complètement spontanée !

Surma

 

Bien souvent c’est le visuel d’un album ou d’un clip vidéo (jamais visionné en entiers par mes soins) qui m’attire. Avec Surma ça fonctionnera en  partie grâce aux photos accompagnant son courriel. C’est une jeune femme, elle habite au Portugal et elle cumule pas mal de festivals là-bas. Elle sera d’ailleurs en France au Mama Festival son album Antwerpen, lui il sort demain, je lui souhaite que des bonnes choses pour tout ça.
Qu’elle plaise à Paris, j’envie déjà ceux qui seront à son showcase !
-Parce que ce matin j’ai écouté en boucle cette vidéo (qui pour les amateurs de vidéos est une bien chouette prise d’un live). Le côté sombre mais guilleret du titre Lo-Fi m’interpelle, Surma est entourée de pédales d’effets pour ça. C’est froid et chaud. Ce son accompagnait le levé du jour à mon bureau, c’était joli, concentré et posé.
-Parce que j’ai l’impression que l’on a jamais trop parlé d’elle en France, google la modifie en « sur ma » super pratique pour trouver des informations ! Elle a une très belle voix, sa musique je la trouve mélancolique et marquante.
« Ses influences musicales sont un mélange de post-rock et jazz. Le résultat est unique : un son qui nous enveloppe dans une atmosphère intime et chaleureuse. Surma est seule sur scène. Avec rien d’autre que des instruments et les pédales de loop, elle crée une mélodie avant et nous amène délicatement dans son univers. »  Après Lo-Fi je veux terminer sur Maasai qui exprime très bien tout ça, à vos play.

Categories Chronique

Native du Mans, je suis une bretonne d'adoption. Il faut prendre en compte les deux. Je suis la fille spirituelle de Philippe Manoeuvre, j'aime le blues rock , les dessins d'enfant et marcher sans destination.

0 comments on “Surma, découverte ce matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *